mai 29, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Sondage préélectoral Metron Analysis : 7 points d’écart entre ND et SYRIZA


La Nouvelle Démocratie au pouvoir améliore ses performances, selon un sondage réalisé à 10 jours des élections nationales en Grèce.

La Nouvelle Démocratie creuse l’écart avec SYRIZA tant dans l’intention de voter que dans l’évaluation des résultats des élections. A dix jours des élections, une nouvelle enquête de Metron Analysis et Mega, présentée dans la newsletter principale « Mega Γεγονότα », montre que le parti au pouvoir ne cesse d’augmenter le nombre de ses partisans et, sur la base du décompte des voix pré-électoral, peut prétendre à la majorité parlementaire absolue lors des élections répétées.

Le sondage Metron est significatif car l’échantillon de 2105 personnes est le plus grand de tous les sondages et est le premier sondage réalisé depuis le débat.

Il est caractéristique qu’en une semaine seulement, selon la même société, toujours pour Mega, la Nouvelle Démocratie dans son intention de vote est passée à 31,1%, augmentant son pourcentage de 1,8 point (29,3% auparavant).

SYRIZA a également augmenté de 1,1 point à 24,1% contre 23%, mais sa différence de 7 points avec ND en termes d’intention de vote semble se consolider.

Le PASOK est stable mais faible à 8,9%, suivi du CKE qui est passé de 6,6% à 5,5%. Sous le seuil parlementaire se trouve la « solution grecque » (Ελληνική Λύση), qui perd un peu plus et gagne 2,8 % (au lieu de 2,6 %).

MEPA 25 gagne 0,1 % pour atteindre 3,8 % (contre 3,7 % lors du décompte précédent), tandis que Πλεύση Ελευθερίας Zoe Constantopoulou est passé de 1,2 % la semaine dernière à 2,1 %.

La Création nationale (Εθνική Δημιουργία) a obtenu 1,1 %, tout comme le parti « Νίκη » (Victoire), qui était premier au scrutin précédent avec 1 %.

Indécis et autres
Un résultat intéressant est les réponses de ceux qui disent qu’ils voteront pour un autre parti. À l’approche de l’élection, ils semblent avoir décidé laquelle, si bien qu’en une semaine leur pourcentage est passé de 8,5 % de moitié à 4,8 %.

2,9% ont déclaré qu’ils ne voteraient pas du tout, et le nombre d’indécis a également chuté à 9,4%. Le nombre total de ceux qui ne voteront pas et ceux qui n’ont pas décidé est d’environ 14%, ce qui est nettement inférieur à celui du sondage précédent, qui était supérieur à 17%.

Selon le décompte des voix, « Nouvelle Démocratie » a atteint 36,2%, et « Syriza » – 28%, la différence est de plus de 8 points. PASOK monte à 10,3%, KKE à 7,4%, Hellenic Solution entre au parlement de 3,3%, MPRA 25 de 4,4%, Πλεύση Ελευθερίας se bat pour un siège au parlement de 2,5%, et Création nationale (Εθνική Δημιο υργία) et « Νίκη » ( Victoire) – à partir de 1,3%.

Un autre élément démontrant la solide avance de la Nouvelle Démocratie est le taux de réussite. Il est de 70% contre 20% pour SYRIZA et 2% pour PASOK.

  • Le candidat le plus apte au poste de Premier ministre est K. Mitsotakis avec 37% et Alexis Tsipras avec 22%.
  • Le leader politique le plus apte à garantir le bon fonctionnement des institutions démocratiques est Mitsotakis avec 32%, suivi d’Alexis Tsipras avec 21%.
  • 54% des citoyens se disent très intéressés par les élections, 32% sont assez intéressés, 8% ne sont pas très intéressés et seulement 6% ne sont pas du tout intéressés.
  • 93% des citoyens déclarent qu’ils iront certainement voter : « oui » (82%), « très probablement oui » (11%), « très probablement pas » disent 3% et « certainement pas » également 3%.
  • Cependant, un signal d’alarme pour le gouvernement actuel est la donnée que 57% des répondants veulent des changements lors des prochaines élections, et seulement 39% veulent la continuité.

Une association

Au sein du parti Nouvelle Démocratie (ND), l’unification est de 71,1% contre 70,9% dans la dimension précédente, avec 10,7% s’éloignant de SYRIZA (contre 4,7%) et 5,2% allant dans le sens opposé.

fusion SYRIZA est faible, elle peut donc espérer un meilleur résultat à l’approche des élections. Il n’est que de 62,1 %. Le PASOK a également une faible coalescence – 56,9%, la majorité des électeurs vient de SYRIZA (6,6%) et 4,7% de ND.

Au niveau de l’origine partisane des électeurs indécis, on constate que la plupart d’entre eux représentent ND (16%), suivi de SYRIZA avec 7%.

partenariat ou pas

Sur la question de savoir si les citoyens veulent des gouvernements de parti unique ou de coalition, les avis sont partagés. 50% sont favorables aux gouvernements monopartis et 47% aux alliances.En termes d’affiliation politique, 76% du centre-droit et 72% de la droite « votent » pour l’indépendance. La gauche ou le centre-gauche sont favorables au partenariat – 65 %.

Grade

L’image de SYRIZA est mauvaise en termes d’évaluation.

  • En particulier, 73 % des électeurs ont une opinion négative du travail de l’opposition officielle, et seulement 21 % ont une opinion positive.
  • 38% ont une opinion positive sur le travail du gouvernement, tandis que 54% ont une opinion négative.

Les domaines dans lesquels le gouvernement excelle et obtient la meilleure appréciation des citoyens sont la politique étrangère – 48%, la modernisation de l’État – 42%, les questions économiques – 39%. Le soutien aux groupes sociaux vulnérables avec 26% et la jeune génération avec 30% sont des « trous noirs » pour ND.

SYRIZA est la plus fiable pour soutenir les groupes sociaux défavorisés avec 25% et la jeune génération avec 23%, tandis qu’elle obtient de faibles scores en politique étrangère avec 15%, en sécurité citoyenne et en modernisation de l’État avec 18%.

Crash test politiciens

Kyriakos Mitsotakis a obtenu le score le plus élevé pour l’autorité internationale avec 54 %, suivi par une meilleure capacité de gestion des crises avec 44 % et une efficacité avec 38 %.

Alexis Tsipras est considéré comme bon en ce qu’il peut garantir le bon fonctionnement des institutions démocratiques – 21%, et qu’il se soucie des problèmes des gens – 20%.

Direction du développement pays
54% pensent que le pays va dans la mauvaise direction et 39% dans la bonne direction, avec peu de changement par rapport au sondage précédent.

La ponctualité est considérée comme le problème le plus important, mais sa valeur est passée à 33 % contre 27 % il y a quelques jours. Elle est suivie par l’économie à 27% (26%), le chômage à 7%, la corruption à 4% et l’insécurité/gouvernement inadéquat à 4%.



Source link

Verified by MonsterInsights