avril 20, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Quels sont les impôts qu’il est prévu de réduire après les élections

Mise en place immédiate des allégements fiscaux et des mesures de soutien promises par le Parti Nouvelle Démocratie pour une durée de quatre ans, la prolongation du Market Pass, le renforcement des allégements fiscaux pour les reçus électroniques sont à l’ordre du jour de la nouvelle direction du Trésor.

Dès le premier jour de leur prise de fonction, les fonctionnaires devront se conformer aux dispositions d’un projet de loi détaillé qui sera déposé au Parlement dans la dernière décade de juillet et qui comprendra : avantages pour les employés, les jeunes, les propriétaires, les indépendants et les entreprises, et l’expansion du Market Passpuisque la hausse des prix alimentaires persiste malgré la baisse générale de l’inflation.

Dans le même temps, le nouveau ministre des Finances devra prendre des décisions sur un certain nombre de dossiers gelés en raison de deux campagnes électorales, comme la récompense que recevront ceux qui signalent une évasion fiscaleet de nouvelles conditions interconnexion des caisses enregistreuses avec POS. Dans le même temps, il est possible que le nouveau ministre apporte des améliorations au règlement des 36 et 72 échéances sur les dettes créées pendant la crise énergétique, afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires.

Les mesures du premier projet de loi multitaxes du nouveau gouvernement comprennent :

1. Augmenter le plafond hors taxes. Pour les familles avec enfants, l’abattement non imposable augmentera de 1 000 euros à compter du 1er janvier 2024 pour un coût budgétaire de 77 millions d’euros. La mesure concerne les revenus générés à partir de l’année prochaine par les salariés, les retraités et les agriculteurs professionnels et se traduira par une réduction d’impôt supplémentaire de 90 € par an pour ceux qui ont un enfant et de 220 € pour les contribuables ayant deux enfants ou plus. Les employés et les retraités ayant des enfants à charge verront une augmentation de leurs revenus mensuels à partir de janvier 2024 grâce à des réductions d’impôts, et les agriculteurs verront des avantages en produisant une déclaration de revenus en 2025. On note qu’avec une augmentation de 1 000 euros, un plafond de défiscalisation de 10 000 euros est fixé de 9 000 euros, qui s’applique aujourd’hui pour les couples mariés avec un enfant à charge, à 11 000 euros de 10 000 euros pour les contribuables ayant deux enfants, en € 12 000 à partir de 11 000 € pour les contribuables ayant trois enfants à charge et jusqu’à 13 000 € à partir de 12 000 € pour les contribuables ayant quatre enfants. Pour rappel, le plafond défiscalisé pour les contribuables sans enfants est de 8 636 euros.

2. La taxe annuelle d’activité professionnelle (tέλους επιτηδεύματος)* sera progressivement supprimée. Il sera réduit de 20 % en 2025, de 30 % en 2026 et totalement supprimé en 2027, pour un coût de 89 millions d’euros en 2025, 222 millions d’euros en 2026 et 443 millions d’euros en 2027. Cette mesure a été instaurée pendant la période des mémorandums et grève les professionnels et les entreprises de 400 à 1000 euros par an.

**Тέλους επιτηδεύματος est une expression grecque qui signifie « impôt annuel sur les activités professionnelles ». Il s’agit d’une taxe supplémentaire qui est prélevée sur les entrepreneurs et les indépendants qui tiennent des comptes de catégorie B et C. Le montant de cette taxe dépend de la localisation et du chiffre d’affaires de l’entreprise, ainsi que du nombre de salariés. Certaines catégories de contribuables sont exonérées de cette taxe si certaines conditions sont remplies.

3. Revenus imputés – dépenses imputées ou « tekmiriya ». À partir du 1er janvier 2025, les taxes sur le logement, les voitures et autres biens seront réduites de 30 % en moyenne avec l’introduction obligatoire des livres électroniques myData et l’expansion de l’utilisation des transactions électroniques.

4. Taxe foncière réduite ΕΝΦΙΑ. A partir de 2024, ceux qui assurent annuellement leur bien contre les catastrophes naturelles (incendies, inondations, tremblements de terre, etc.) bénéficieront d’une remise de 10% sur ΕΝΦΙΑ. La mesure, qui coûte environ 40 millions d’euros par an, profitera aux propriétaires immobiliers ayant un crédit immobilier, l’assurance habitation étant obligatoire pour les emprunteurs. Selon les données, sur 6 371 901 maisons, 1 074 050 sont assurées.

5. Entreprises. Réduction de la taxe sur l’accumulation de capital de 0,5% à 0,2%.

6. Opérations de change. 50% de réduction de la taxe de change de 0,2% à 0,1%

7. Une augmentation de 8 % du revenu minimum garanti. Le budget annuel alloué à cet effet s’élèvera à 49 millions d’euros.

8. Nouvelle réduction des primes d’assurance. Le coût, selon le précédent gouvernement, est de 230 millions d’euros en 2025, première année de la nouvelle réduction, à coûts égaux en 2026, et de 509 millions d’euros en 2027.

9. Augmenter les prestations de maternité pour les indépendants et les agriculteurs. Budget – 40 millions d’euros par an.

10. Exonération progressive (partielle) des anciens bénéficiaires de l’EKAS de leur participation aux frais pharmaceutiques. Budget – 38 millions d’euros par an.

11. Pass Jeunes pour les jeunes ayant atteint l’âge de la majorité. Budget – 30 millions d’euros par an. Début du programme – 2024

12. Aide aux familles. Nouveau poste pour les fonctionnaires. L’allocation pour un enfant passera de 50 à 70 euros, pour deux enfants de 70 à 120 euros, pour trois enfants jusqu’à 170 euros et pour quatre enfants jusqu’à 220 euros.



Source link

Verified by MonsterInsights