avril 20, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Choc : les Grecs "sont en surstock". Les prix des denrées alimentaires ont augmenté jusqu’à 85%


L’augmentation cumulée des prix de certains produits alimentaires, tels que les produits laitiers, a atteint 85 % depuis l’apparition de l’inflation jusqu’à aujourd’hui.

Selon europost.gr, les ménages grecs connaissent depuis deux ans et demi une flambée des prix des produits de première nécessité, tandis que les salaires stagnent depuis plus d’une décennie et que toute augmentation des retraites et du salaire minimum est compensée par des pressions inflationnistes. On constate que l’inflation alimentaire « s’accélère » chaque mois à une vitesse de plus de 10 %.

Il est caractéristique que de juin 2021 à nos jours le prix de l’huile d’olive a grimpé en flèche. En particulier, de 6,32 euros le litre un an plus tard, il est passé à 8,25 euros, et aujourd’hui il se vend à 9,22 euros, avec une tendance à la hausse dans les mois à venir. La production, associée aux catastrophes naturelles en Grèce et en Espagne, devrait encore faire grimper les prix, ce qui l’huile d’olive n’est pas disponible pour les consommateurs.

Le prix du yaourt à partir de 2,30 euros a atteint 4,12 euros en juin 2021, et la feta à partir de 7,90 euros est désormais disponible à 14,2 euros le kilo ! Les prix du papier toilette, des fruits et des légumineuses ont également augmenté.

Les prévisions pour les mois à venir sont plus qu’un cauchemar, puisque, outre le prix de l’huile d’olive, une nouvelle vague de hausse des prix des fruits, des légumes, de la viande et des produits laitiers est attendue après les récentes catastrophes dans la plaine de Thessalie.

https://rua.gr/news/sobmn/57548-tsiklon-daniel-vyzval-rost-tsen.html

La situation est désastreuse pour les consommateurs grecs, confrontés à une hausse des prix depuis près de 26 mois. En fait, depuis le début de l’année jusqu’à aujourd’hui, le prix d’un certain nombre de produits ménagers essentiels a augmenté de près de 25 à 30 %. Dans le même temps, les salaires restent les mêmes et l’augmentation du salaire de base et des retraites a été « rongée » par l’inflation.

Par exemple, le prix du pain grillé de 1,45 euro en début d’année atteint désormais 1,89 euro, celui de 250 g de margarine de 1,35 euro a bondi à 2,07 euros et les pâtes n°10 se vendent désormais à 1,28 euro contre 0,70 euro en janvier. 2023. Les pommes de terre à partir de 0,92 euros sont vendues à 1,32 euros le kilogramme, et les tomates nationales à partir de 1,95 euros le kilogramme sont désormais vendues sur le marché à 2,07 euros le kilogramme.

Dans le même temps, les subventions aux produits, les fameux Market Pass, n’offrent qu’un « répit » temporaire aux consommateurs qui ne sont plus en mesure de suivre les évolutions de prix quasi quotidiennes. Les gens ont pris l’habitude de s’approvisionner « en réserve » (ce qui n’était jamais arrivé auparavant !), en remplissant les étagères des garde-manger et du réfrigérateur avec les choses les plus nécessaires.



Source link

Verified by MonsterInsights