mai 28, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Une manifestation dédiée au 50e anniversaire des événements polytechniques a eu lieu à l’ambassade d’Israël


La manifestation à Athènes dédiée au 50e anniversaire des événements de l’École polytechnique, passant devant l’ambassade américaine, où le drapeau de ce pays était traditionnellement brûlé, a continué de se diriger vers l’ambassade d’Israël. Estimé EL.ASl’événement a réuni environ 25 000 personnes.

Vendredi soir (17/11), les manifestants défilant en l’honneur de l’anniversaire de l’Université Polytechnique se sont dirigés vers l’ambassade d’Israël à Psychiko.

La marche a réuni environ 25 000 personnes qui, après avoir scandé des slogans anti-américains, brûlé un drapeau et se sont tenues devant l’ambassade américaine, ont changé leur marche habituelle en raison de la guerre à Gaza.

Aperçu

Avec des drapeaux palestiniens à la main et des slogans sur la guerre à Gaza, la marche s’est terminée sans incident majeur, mais la police avait procédé auparavant à au moins 20 arrestations.

Des événements commémoratifs ont également eu lieu dans plusieurs villes du pays, notamment à Thessalonique, Patras, Héraklion, Larissa, Ioannina, Nauplie et Mytilène.

A Athènes, peu après 19h15, le chef d’une marche menée par des associations étudiantes s’est présenté devant l’ambassade américaine.

« Novembre était rouge, l’histoire est écrite par la lutte des classes » et « L’histoire a un bon côté, la Palestine est la liberté » » étaient quelques-uns des slogans scandés par des milliers de manifestants.

Ils étaient suivis par des groupes de la gauche extraparlementaire et du mouvement anti-autoritaire, accompagnés des deux côtés par des détachements du MAT.

Le groupe du KKE, particulièrement nombreux cette année, a été suivi par les jeunes du parti et du PAME. À l’arrière du cortège se trouvaient des groupes de SYRIZA, MePA25 et PASOK.

La manifestation a réuni le secrétaire général du KKE, Dimitris Koutsoumbas, le président de SYRIZA, Stefanos Kasselakis, ainsi que des hommes politiques des partis d’opposition.

Mme Martha, 70 ans, qui s’est adressée aux journalistes, a déclaré qu’elle participait à la marche depuis le début, notant qu’elle espérait une plus grande participation et une plus grande densité dans les quartiers.

Aperçu

Un groupe d’étudiants qui s’est adressé aux médias a déclaré qu’ils participaient à la marche non seulement en hommage au soulèvement de 1973, mais aussi pour manifester leur soutien à la Palestine.

La marche a commencé peu après 15 heures, lorsque les portes du bâtiment historique de la NTUA ont été fermées. Les étudiants, tenant le drapeau historique à la main, se sont rendus à l’ambassade américaine, ont dévoilé le drapeau sanglant, ont crié le slogan « Frères et sœurs vivent, vous nous conduisez », ont chanté l’hymne national et sont partis.

Aperçu

Ils étaient suivis par l’Association des exilés emprisonnés de la Résistance 1967-1974, brandissant une banderole avec le slogan « Résistance éternelle contre le fascisme ».

Tout au long de la marche, la police a contrôlé la circulation et plusieurs stations de métro sont restées fermées.

Des tensions ont éclaté dans la rue Stadiou cet après-midi lorsque des manifestants ont jeté de la peinture et des pierres sur la fenêtre d’un hôtel.

https://www.youtube.com/watch?v=-tZ2_01U5OI

Zografou : cocktails Molotov sur le campus

L’émeute s’est produite près du campus universitaire de Zografou, où la police a déclaré qu’un groupe d’environ 40 personnes avait incendié des poubelles et lancé des cocktails Molotov sur la police.

En raison des incidents, la circulation dans les deux sens d’Olof Palme a été interrompue.

Cocktails Molotov et gaz lacrymogènes à Patras

L’émeute s’est produite peu avant 20 heures dans le centre de Patras lorsqu’un groupe de personnes participant à une marche pour marquer l’anniversaire du soulèvement polytechnique, parti de l’ancienne annexe de l’Université de Patras, a lancé des cocktails Molotov sur la police. .

https://www.youtube.com/watch?v=pythSa5Bcos

Aperçu

Émeutes et arrestations à Thessalonique
La police a procédé à au moins cinq arrestations en lien avec les troubles à Thessalonique après la fin d’une marche marquant l’anniversaire du soulèvement de l’École polytechnique.

Aperçu

Peu avant 21 heures, la barrière érigée par la police au niveau de la fontaine pour empêcher l’accès à l’université de Thessalonique a été supprimée et la rue Egnatia a été ouverte à la circulation.

Ioanina



Source link

Verified by MonsterInsights