avril 13, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Les avocats d’Eva Kylie affirment que "L’immunité du vice-président du Parlement européen a été violée" (vidéo)


Il y a un an, le « Catargate » a éclaté et la Grecque Eva Kylie a été arrêtée à la suite du scandale. Ses avocats Christophe Marchand et Sven Marie estiment que son immunité parlementaire a été violée. Elle est désormais libre et attend son procès.

Rappelons que le scandale de corruption au Parlement européen concernait la corruption de voix par de riches pays arabes. Au cours d’une enquête d’un an, les autorités belges ont libéré Kylie mais ont restreint sa liberté de mouvement. Les avocats exigent que le Parlement européen rétablisse pleinement la réputation de la femme grecque. Christophe Marchand dit en conversation avec Euronews :

« Le Parlement européen a la responsabilité d’agir maintenant. Les députés n’ont plus besoin de remettre cette question à plus tard. S’ils n’agissent pas, ils risquent des conséquences désastreuses. Nous pensons que les législateurs sont à blâmer. C’est la faute personnelle des gens qui dirigent le Parlement et qui refusent de programmer des audiences. C’est une faute personnelle. C’est une violation de la loi UE« 

Lors d’une perquisition dans l’appartement bruxellois de Kylie, ils ont été découvert des centaines de milliers d’euros, après quoi elle a été inculpée de corruption, blanchiment d’argent et participation à une organisation criminelle. Elle aurait accepté de l’argent liquide du Qatar et du Maroc afin d’influencer les décisions politiques du Parlement européen. Mais les avocats exigent désormais que ce dossier soit classé sans suite en raison de nombreuses erreurs commises par l’enquête belge. Sven Marie a déclaré que la police maltraité avec son client :

« Cette affaire ne peut plus s’appeler ‘Catargate’. C’est fini. Il faut renommer cette affaire « Belgiumgate ». Les services secrets ont préparé un rapport qu’ils ont remis aux procureurs fédéraux en avril dernier. Il est très important qu’Eva Kylie ne soit pas mentionnée dans ce reportage. Elle n’était soupçonnée de rien. Il y avait beaucoup de soupçons sur d’autres personnes qui n’étaient pas initialement impliquées dans cette affaire. »

Les avocats de Kylie accusent le juge, qui avait auparavant dirigé l’enquête, d’avoir tenté de protéger d’autres députés européens qui seraient réellement impliqués dans le « Catargate ». Les avocats insistent résolument sur l’innocence totale de la femme grecque. En attendant, l’ancienne vice-présidente continue d’assister aux réunions parlementaires, son procès est reporté.



Source link

Verified by MonsterInsights