avril 13, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

La Douma a autorisé Poutine à nationaliser des entreprises étrangères


Par décision de la Douma, le président russe a reçu de nouveaux pouvoirs pour assurer la souveraineté économique. La procédure pour les relations avec les entreprises de pays hostiles s’appliquera de manière rétroactive.

À compter du 1er janvier 2024, écrit Selon la publication Vedomosti, le Président de la Fédération de Russie disposera de nouveaux pouvoirs en ce qui concerne les biens et les actifs des entreprises étrangères qui ont quitté le marché russe en raison des sanctions. Au niveau législatif, la Douma d’État a accordé au président le droit d’établir une procédure spéciale pour le respect des obligations envers les personnes originaires d’États étrangers hostiles et d’introduire une gestion temporaire de leurs biens meubles et immeubles en Russie.

Les experts n’ont pas d’opinion claire sur la question de savoir si la loi adoptée peut être considérée comme une opportunité de procéder à la nationalisation effective des biens de personnes appartenant à des États étrangers hostiles.

Selon Dmitry Kletochkin, associé de la société Rustam Kurmaev and Partners, c’est de facto le management de transition. Alexander Bychkov, responsable du département Droit commercial international chez Melling, Voitishkin and Partners, n’est pas d’accord avec lui. écrit Le temps de Moscou. Il estime qu’il ne s’agit pas tout à fait d’une nationalisation : les mesures limitent le droit de propriété, transformant le propriétaire en un propriétaire nominal de facto, et la propriété doit à un moment donné lui restituer, à moins que le droit de propriété ne lui soit ensuite complètement retiré.



Source link

Verified by MonsterInsights