mai 30, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Grand contournement d’Athènes : une nouvelle grande autoroute qui "va décharger" Kifisos


L’autoroute moderne, sur la création de laquelle le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a exprimé son opinion, mettra fin au tourment quotidien des conducteurs qui doivent circuler sur l’autoroute de Kifisos.

La nécessité de créer une nouvelle autoroute qui décongestionnerait Kifisos en supprimant le grand nombre de voitures particulières, ainsi que les poids lourds transportant des marchandises vers des destinations en dehors d’Athènes, est considérée comme « vitale ». Le Premier ministre grec a exprimé son avis sur le projet « Μεγάλη Παράκαμψη της Αττικής », une autoroute qui, selon les plans précédents, part d’Ilika à l’intersection avec l’autoroute ATHE (Αυτοκινητόδρομο ΑΘΕ) et se termine dans la région d’Agios Loukas ( Triasio Pédio).

Il y a quelques jours, le conseiller autorisé de GEK TERNA, M. Petros Suretis, a évoqué la construction à grande échelle de la route de contournement dans le cadre du forum OT. Cette fois, cependant, il est proposé de démarrer l’autoroute non pas à Iliki, mais à Inofite, et de laisser la même extrémité de la route – à Agios Loukas. L’autoroute sera moderne, longue de 40 km et dotée de deux voies dans chaque sens.

M. Suretis a souligné qu’il existe un cadre juridique pour la mise en œuvre de ce projet, qui permettra aux conducteurs de voitures et de camions lourds de contourner le réseau routier déjà encombré du bassin de l’Attique et de desservir des liaisons routières directes vers d’importantes zones industrielles: Inofyta, Aspropyrgos, Elefsina, Triasio Pedio, ainsi que le port de fret du Pirée.

Il est à noter que l’appel d’offres pour le μεγάλη παράκαμψη της αττικής (« Grand contournement de l’Attique ») a été lancé en 2013, mais en 2015, après de nombreuses prolongations, il a été annulé par décision des mininfrastructures et des transports, en lien avec la réglementation sur compensation dans les accords de concession, si les accords concessionnels, si les concessionnaires des autoroutes voisines prouvent qu’ils ont subi une perte de revenus en raison de la réduction de la charge de trafic sur celles-ci.

En 2019, le gouvernement de la Nouvelle Démocratie l’a « retiré de la table », où il « ramassait la poussière » depuis longtemps, sans toutefois réaliser de progrès significatifs. En mai, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a remis le projet sur le devant de la scène, dans le cadre d’une réinvention des infrastructures urbaines qui améliorera les conditions de circulation dans la capitale.



Source link

Verified by MonsterInsights