février 22, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Les ouragans recevront une nouvelle catégorie (vidéo)


Les ouragans sont incontrôlables en raison de leur intensité. Les scientifiques proposent même de modifier leur classification.

Les trop forts entreront dans la catégorie des « méga-ouragans ». À ce sujet rapports The Guardian, citant la publication d’un nouveau recherche dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

L’échelle standard des ouragans Saffir-Simpson, en vigueur depuis les années 1970, comporte cinq catégories, mais les scientifiques souhaitent en introduire une sixième pour classer les cyclones trop violents. Il devrait inclure des ouragans avec des vents soutenus dépassant 309 km/h. Les chercheurs affirment avoir enregistré cinq « méga-ouragans » de ce type au cours des dix dernières années, et leur nombre pourrait ne faire qu’augmenter à l’avenir en raison du réchauffement climatique :

« Le réchauffement climatique conduit à des cyclones tropicaux plus intenses. L’utilisation de la catégorie 5 sur l’échelle Saffir-Simpson est de plus en plus inadéquate pour transmettre le risque éolien au monde. »

Les cyclones tropicaux de cinquième catégorie sont intenses et destructeurs : ouragan Katrina a détruit la Nouvelle-Orléans en 2005 et Porto Rico a été endommagé par l’ouragan Maria en 2017.

Cependant, il existe des cyclones encore plus destructeurs et dangereux qui nécessitent une catégorie spéciale. Il s’agit notamment du typhon Haiyan, qui a tué six mille personnes en 2013 aux Philippines. En 2015, la « Patricia » tropicale près du Mexique était également un « méga-ouragan » : elle a atteint une vitesse de 346 km/h et a fait 13 morts.

Une nouvelle catégorie d’ouragans a été proposée par des scientifiques américains du Lawrence Berkeley National Laboratory et de l’Université du Wisconsin-Madison. D’après leur tableau :

  1. La première catégorie devrait inclure les ouragans ayant une vitesse de 119 à 153 km/h,
  2. au deuxième – 154-177 km/h,
  3. au troisième – 178-208 km/h.,
  4. la quatrième catégorie devrait inclure les cyclones tropicaux avec des vents atteignant 251 km/h,
  5. La cinquième catégorie devrait inclure les ouragans ayant une vitesse de 252 à 309 km/h,
  6. La sixième catégorie devrait concerner les ouragans dont les vents ont une vitesse de 309 km/h.

Michael Wenner, co-auteur de l’étude, affirme que la nouvelle catégorie permettra de mieux décrire le degré de danger que les ouragans représentent pour les populations, ainsi que les risques accrus causés par la crise climatique. Il a souligné :

« Notre objectif principal est de faire prendre conscience que le changement climatique provoque des tempêtes plus violentes. »

Ce n’est pas la première fois que les scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur le réchauffement climatique. L’ONU a déclaré que 2023 était l’année la plus chaude jamais enregistrée.



Source link

Verified by MonsterInsights