février 22, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Trump est contre l’aide financière à l’Ukraine, mais cela ne le dérange pas de prêter de l’argent


L’ancien président américain Donald Trump a appelé le Sénat à ne pas approuver l’aide à d’autres pays, notamment à l’Ukraine, à Israël et à Taiwan.

Sur le réseau social Truth Social, il a vivement critiqué une telle approche, puisqu’il estime que les États-Unis devraient donner de l’argent non seulement comme ça, « sur parole », mais uniquement à crédit, sous la forme d’un prêt :

« Nous ne devons plus jamais donner d’argent sans espoir de retour ou sans certaines conditions. Les Etats-Unis ne doivent plus être stupides. »

L’ex-président estime que le Sénat ne devrait pas voter en faveur d’un plan d’aide à l’Ukraine et à Israël :

« Ils veulent donner près de 100 milliards de dollars à plusieurs pays, 100 milliards de dollars ! J’ai dit : ‘Pourquoi faisons-nous cela ?’ Si vous faites cela, alors donnez-leur non pas 100 milliards de dollars, mais un prêt. »

Le 8 février, le Sénat américain a adopté une décision qui pourrait rapprocher l’octroi d’un programme d’aide à l’Ukraine. Les sénateurs ont voté pour entamer le débat sur le projet de loi, ce qui écrit publication « Correspondant », l’allocation d’environ 95 milliards de dollars d’aide à l’Ukraine, à Israël, à Taiwan et à d’autres besoins.

Le dimanche 11 février, comme il l’écrit Reuters, le Sénat a voté pour franchir le dernier obstacle procédural et s’est rapproché du vote final sur le projet de loi, qui aura lieu dans les prochains jours. 67 sénateurs étaient en faveur du vote final, 27 étaient contre. Dix-huit républicains ont soutenu le projet de loi après que Donald Trump, le candidat républicain dominant à la Maison Blanche, l’ait critiqué, affirmant que l’aide étrangère devrait prendre la forme de prêts.

Une fois adopté par le Sénat, le projet de loi sera transféré à la Chambre des représentants, contrôlée par les Républicains, où son avenir est incertain. Le projet de loi pourrait avancer plus rapidement si les démocrates et les républicains acceptaient d’accélérer son examen. Mais jusqu’à présent, un tel accord n’a pas été trouvé.



Source link

Verified by MonsterInsights