avril 21, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Les dépenses de défense communes des pays européens membres de l’OTAN en 2024 représenteront plus de 2 % du PIB


Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a annoncé avant la réunion ministérielle de l’alliance que les membres européens de l’OTAN consacreraient pour la première fois cette année au total plus de 2 % de leur PIB à la défense.

À ce sujet rapports Correspondant européen de la Pravda à Bruxelles, soulignant qu’au cours des 10 années de guerre russe contre l’Ukraine, six fois plus d’États membres de l’alliance ont réussi à consacrer plus de 2% de leur PIB à la défense, le bloc a pris la voie d’une augmentation de ses dépenses. Stoltenberg a noté :

« Les alliés européens et le Canada ont augmenté leurs dépenses de défense de plus de 600 milliards de dollars depuis qu’ils ont pris leurs engagements en matière d’investissement dans la défense en 2014. L’année dernière, nous avons assisté à une augmentation sans précédent des dépenses des alliés européens et des États-Unis, de 11 %. Les Européens investiront (dépenseront dans la défense) 380 milliards de dollars. Cela dépassera pour la première fois 2 % de leur PIB total. »

Le secrétaire général a précisé écrit dw, combien de membres de l’OTAN consacreront plus de 2 % à la défense d’ici fin 2024 :

« Je m’attends à ce que 18 alliés dépensent 2% de leur PIB cette année. Et c’est aussi un record. Cela représente une multiplication par six depuis 2014, où seuls trois alliés satisfaisaient à cette exigence. »

Il a souligné que pour certains alliés, « il y a un long chemin à parcourir », puisque près de la moitié des 31 États membres de l’OTAN n’ont toujours pas atteint l’objectif de 2 %, obligatoire pour tous les alliés de l’alliance. Les dépenses militaires des pays européens de l’OTAN et du Canada ont augmenté de 11 % au cours de la dernière année, un chiffre record, a déclaré Jens Stoltenberg. Il a critiqué l’ancien président américain Donald Trump pour avoir porté atteinte à la sécurité collective de l’alliance et a déclaré :

« Nous ne devons laisser aucune place à des erreurs de calcul ou à des malentendus à Moscou quant à notre préparation, notre engagement, notre détermination à défendre tous nos alliés. »

Comme notre publication l’indiquait précédemment, en 2024 Les dépenses militaires russes vont augmenter de 70 %, et les dépenses secrètes atteindront 11 100 milliards de roubles. Bloomberg, citant le projet de budget russe pour 2024, raconte sur les projets de la Fédération de Russie d’augmenter les dépenses militaires.

L’année prochaine, la Russie prévoit d’y consacrer 10 800 milliards de roubles. En 2023, 6 400 milliards de roubles ont été alloués à des fins militaires, soit une augmentation de 68,8 %. La part des dépenses militaires dans le PIB augmentera également considérablement, passant de 3,9 % à 6 %. Avant l’invasion de l’Ukraine, au cours de la dernière année d’avant-guerre (2021), la Russie a dépensé 3 600 milliards de roubles, soit 2,7 % de son PIB, pour la défense.

Les dépenses secrètes augmenteront à 11 100 milliards de roubles, contre 6 500 milliards de roubles l’année dernière. Ils représenteront environ 30 % des dépenses budgétaires totales (36 600 milliards). En 2021, avant la guerre, les dépenses secrètes ne représentaient que 14,9 %. L’augmentation des dépenses classifiées, note Bloomberg, indique que le Kremlin tente de cacher les coûts réels de la guerre en Ukraine.



Source link

Verified by MonsterInsights