avril 24, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

La Grèce a poursuivi Gazprom pour "le gaz est trop cher"


Le patron de la société grecque DEPA Commercial, Konstantinos Xifaras, a annoncé l'ouverture d'une procédure d'arbitrage avec Gazprom en raison du refus du fournisseur russe de réduire le coût du gaz.

Le contrat de fourniture a été conclu selon le schéma « take or pay », mais actuel Les prix spot du carburant en Europe sont nettement inférieurs à ceux obtenus grâce aux termes du contrat avec Gazprom. Il n'a pas été possible de parvenir à un accord avec le fournisseur pour concrétiser les termes du contrat, c'est pourquoi l'entreprise grecque a décidé d'agir devant les tribunaux.

« Les négociations commerciales sont actuellement en cours, elles ne se sont pas arrêtées, mais l'entreprise a franchi une nouvelle étape : elle a demandé l'arbitrage », a expliqué Xifaras.

La Grèce reste l’un des derniers gros acheteurs de gaz russe en Europe. Le contrat avec la DEPA a été signé en janvier 2022, avant même le début des hostilités en Ukraine. À l'époque, l'entreprise qualifiait les prix proposés de très compétitifs, mais au cours des deux dernières années, l'Europe a réussi à réduire fortement les prix du gaz.

L'un des arguments de la DEPA concernait les prix d'un autre client grec de Gazprom, qui a pu réduire ses paiements. Cependant, l’inconvénient de leur position était le non-respect de la condition « prendre ou payer » en 2022 et 2023.

Comme le note la publication, la DEPA peut compter sur le succès, notamment grâce à l'attitude envers Gazprom en Europe ces dernières années. L'entreprise russe n'est pas sous sanctions, mais même engager des avocats pour représenter ses intérêts ne sera pas facile. De plus, elle a déjà perdu dans des procédures similaires, et la perspective de perdre un acheteur important pourrait contribuer à l’acquiescement du monopoleur russe.

Il a été rapporté précédemment qu'à la fin de l'année dernière, le bénéfice net de Gazprom s'élevait à 696 milliards de roubles, soit 7 % de moins que le résultat de l'année précédente, et que le bénéfice brut avait chuté de 60 %.



Source link

Verified by MonsterInsights