mai 29, 2024

Athens News

Nouvelles en français de Grèce

Rhodes : la police est submergée par des milliers d’immigrés clandestins


Les commissariats de police de Rhodes sont assiégés, et leur personnel est à rude épreuve pour répondre aux demandes et s’occuper des centaines de migrants illégaux qui ont récemment inondé l’île.

Dans ses déclarations à Rodia, le président de l’Union des policiers du Dodécanèse Sud, Manolis Androulakis, souligne que jusqu’à présent tous ses collègues « remettent le repos à plus tard », travaillant 24 heures sur 24 pour faire face aux conditions défavorables de la police. été (incendies, étrangers, etc.), mais et maintenant la situation ne s’est pas améliorée.

Il donne des exemples précis de commissariats où il n’y a pas de policiers pour les voitures de patrouille, et parle également d’un commissariat du village d’Archangelos, où il n’y a actuellement aucune personne de service !

Dans le même temps, ses collègues, n’ayant ni vacances ni jours de congé pour toute la période précédente, travaillent 16 à 18 heures afin non seulement de répondre aux besoins de leur service, mais aussi de transférer immédiatement les centaines de musulmans étrangers qui arrivent à Rhodes. tous les jours, accompagnés de voitures de patrouille de police. .

M. Androulakis demande aux dirigeants physiques et politiques et aux autorités locales de chercher à réévaluer la situation et les besoins de Rhodes en policiers, et de les couvrir immédiatement.

Il y a actuellement des arrivées quotidiennes à Rhodes jusqu’à des centaines de migrants illégaux en provenance de Turquie. Selon les données disponibles, l’arrivée d’environ 1 150 personnes a été enregistrée rien qu’au mois d’août, soit 2 022 personnes qui sont venues à Rhodes !

Au cours des huit premiers jours de septembre, 700 immigrants illégaux ont été enregistrés à Rhodes, arrivant des côtes turques, accompagnés de patrouilleurs LS.

Parlant de l’aggravation de la situation, Manolis Androulakis explique que « lorsque le secrétaire général de notre ministère, M. Michalis Karamalakis, est venu ici, nous lui avons demandé de nous aider à survivre cette saison et ensuite de s’asseoir pour une planification globale, car la situation a atteint la limite !

Au 31 août, 70% des policiers détachés étaient partis vers le continent, donc les services se sont soudainement éteints, et couplés à la pression migratoire, qui nécessite constamment des transferts, de la sécurité, etc., nous sommes épuisés, donc les besoins en services à renforcer et à soutenir. » .



Source link

Verified by MonsterInsights